¯ Retour page ACCUEIL

 

 

VILLIERS ST
DENIS

 

 

 

 

MAIRIE

ECOLES HEBERGEMENTS RESTOS INFRASTRUCTURES MANIFS ASSOCIATIONS A VOIR HISTOIRE


Villiers saint Denis est un village blotti dans la vallée de la Marne. Il apparaît typiquement champenois, avec ses maisons de pierres à revêtement de plâtre, échelonnés le long de la route principale.

 
Site Internet du village : http://villieronaute.over-blog.com

 

MAIRIE
 
La mairie :
Place André ROSSI - 02310 VILLIERS SAINT DENIS
Tél  : 03.23.82.16.48
Fax   : 03.23.82.32.05
mairievsd@wanadoo.fr
Secrétaires de mairie : Sandrine DUCHENES
Horaires: Lu - Je - Ve : 11H00 - 12H00 / 16H00 - 17H00
                 Ma : 11H00 - 12H00 / 15H00 - 19H00
                 Me : 11H00 - 12H00
                 Sa : 10H00 - 12H00 / 14H00 - 16H30
Plus d'infos

Le maire :

 

Chantal HOCHET
Permanences du Maire :
Ma. après-midi sur RDV et le 1er Sa. matin de chaque mois : sur RDV, 
Les adjoints :

 
 1er : Jean PLATEAUX
 2ème : Marcel NOURRY
 3ème : Sylvie BOUCHÉ

^


ECOLES
 
MATERNELLE & PRIMAIRE
Le Directeur :
Valérie Herbeck
111 Grande Rue - 02310 VILLIERS SAINT DENIS
Tél  : 03.23.82.02.87
Fax (mairie) : 03.23.82.32.05

^



HEBERGEMENTS
 

CAMPING LES SAPINS
  

CAMPING
rue des Grésillons
02310 VILLIERS SAINT DENIS

Tél  : 03.23.82.17.79

CHAMBRES D'HÔTES

AU PETIT MONET
Mme Jeannette  MANCHON
12 rue du Pré Château - 02310 VILLIERS SAINT DENIS

Renseignements et Réservations :

Tél  :  03.23.69.90.23
Fax : 03.23.82.13.60

 

MEUBLÉS

LES LAVANDES
M. & Mme Guy THOMAS
32 rue du 8 mai - 02310 VILLIERS SAINT DENIS
Renseignements et Réservations :
Tél  : 03.23.82.19.80

^


RESTAURANTS
 

SNACK-BAR
"LE VILLIERS"


 

SNACK-BAR
Bruno VEQUIER
79 grande rue - 02310 VILLIERS SAINT DENIS
Tél  : 03.23.82.14.50
Fermeture : Le Mardi et le jeudi

^


INFRASTRUCTURES
 
SALLE DES FÊTES






































 
Capacité : 140 personnes
PAS DE LOCATION LES 24 et 25/12 - LES 31/12 ET 01/01
Tarifs et conditions (en date du 26-05-2011) :


 
BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE
 
111 grande rue - 02310 VILLIERS SAINT DENIS
 en sommeil
1 terrain de Football rue de la Cressonnière + 1 TERRAIN DE JEUX POUR ADOS
1 JARDIN PUBLIC avec une aire de jeux pour les petits
1 PLATEAU OMNISPORTS (uniquement pour les scolaires)
 

^


MANIFESTATIONS
 
BROCANTE 15 mai 2011 de 6h à 19h.
Organisateur : Villiers saint Denis Historique
Contact : Mme Ghislaine Ruelle   03.23.82.17.56
COURSES CYCLISTES 22 mai 2011 de 9h30 à 17h30
Toutes catégories
Organisateurs : ECC Château-Thierry + le Foyer Rural + la Municipalité
Contact : Mme Annie Reille   03.23.83.59.20
FÊTE NATIONALE 13 juillet 2011
21h30 : bal populaire
22h : feu d'artifice.
Organisateurs : Municipalité + Foyer Rural
Contact : Mairie    03.23.82.16.48
FÊTE COMMUNALE
BROCANTE
27 et 28 août 2011
Manège, brocante/vide grenier le 28 août et animation musicale.
Organisateur : Foyer Rural
Contact : M. Hochet    03.23.82.16.48
CONCERT DE JAZZ  date non déterminée.
 Organisateurs : Municipalité + Foyer Rural

^


ASSOCIATIONS
 
A.S VSD M. Pierre RUELLE - route de Bézu - 02310 VILLIERS ST DENIS
LES RÉCRÉS DE L'ÉCOLE M. Grégory WATTIER  - 02310 CHARLY SUR MARNE
VILLIERS AVENIR -
VILLIERS SAINT DENIS HISTORIQUE
Mme Ghislaine RUELLE - 84 grande rue - 02310 VILLIERS ST DENIS
Plus d'infos
VILLIERS ENVIRONNEMENT M. Roger VELLE - 1 route de Trénel - 02310 VILLIERS ST DENIS
COMITE DES FÊTES En sommeil
FOYER RURAL M. Jacques HOCHET - 1 route de Bézu - 02310 VILLIERS ST DENIS
SECTION LOCALE DES VIGNERONS M. HUVIER Mathieu - 8 rue Victor et Louis Monfort - 02310 VILLIERS SAINT DENIS
SOCIÉTÉ DE CHASSE M. Philippe THIERRY - 11 route de Bézu - 02310 VILLIERS ST DENIS
AMICALE DES SAPEURS POMPIERS M. CENDRIER  Jean-Michel - 12 rue d'Essomes - 02310 VILLIERS SAINT DENIS
   

^


A VOIR
 
L'église st Denis des 11ème et 13ème siècles

Tombeau Nieuwerkerke
Dans l'ancien cimetière, repose le corps de Mme la Comtesse de Nieuwerkerke, mère d'Emilien Nieuwerkerke. Cet homme eut l'honneur d'accéder aux plus hauts postes du régime de Napoléon III : Directeur des musées, surintendant des Beaux-Arts, académicien, sénateur, titulaire de toutes décorations possibles, collectionneur et homme du monde.

Rue du village

Le Château de Villiers
Transformé en Centre Médico Chirurgical
(ne se visite pas).

Ancien colombier du château
Paysages divers
   
   

^


UN PEU D'HISTOIRE
 
Le village remonte loin dans le passé. Son nom, du latin Vilare ou petit village, se rapporte à la fin de l'occupation romaine dans les premiers siècles du Haut Moyen-Âge et indique l'existence sur les lieux mêmes d'un centre de population encore plus primitif.
Antérieurement au règne de Louis XIV, des difficultés surgissent sans cesse dans la connaissance des seigneurs qui se succèdent dans la possession d'un fief comme celui de Villiers.
Dans l'église, sur le côté nord, on peut voir deux pierres tombales parfaitement conservées. Le Comte  de Gouy, maire de Villiers de 1864 à 1876, prit en charge le relèvement et le déplacement des deux cénotaphes qui se trouvaient sous le porche de l'édifice depuis le 16ème siècle. Sous le premier reposait Mary de Bus, femme de Jehan de Brye, écuyer seigneur de Sablonnières en Brye; le second fut élevé à la mémoire de Philippe de Ravenel qui mourut le 20 mars 1556.
Jehanne de Brye, fille de Marye debus et Jean de Brye, avait épousé en 1514 Antoine de Ravenel, sieur de Rantigny dans le Clermontois. Pendant plus d'un siècle, les Ravenel de Rantigny resteront propriétaires du château.
Au début du 17ème siècle, René Courtin, chevalier-maître des requêtes (en l'an 1600), ambassadeur de France à Venise vers 1610 est seigneur de Villiers.
En 1693, Charles Courtin, descendant du précédent, devient comte de Villiers (érigé en Comté par le roi Louis XIV).
Décédé en 1777, sa veuve, née Marie, Victoire, Adélaïde de Vassan hérite du château.
Sans descendance, elle lègue la propriété à une de ses nièces : Alexandrine de Vassan, épouse du Comte Charles de Niewerkerke, sous-lieutenant de la garde nationale à cheval, chevalier de la légion d'honneur et maire de Villiers de 1813 à 1851.
Il prêta serment 4 fois au cours de ses nombreux mandats : sous Louis XVIII, sous Charles X (qui l'honore du titre de Gentilhomme de sa chambre), sous Louis -Philippe, roi et sous Napoléon, président.
La personnalité d'un des deux fils du Comte Alfred-Emilien a dépassé largement les limites du village.
Ami de longue date du prince Louis Napoléon, il renonce à la carrière militaire, devient directeur des musées puis surintendant des beaux-arts. Il sera décoré successivement du grade d'officier de la Légion d'honneur (en 1851) puis commandeur (en 1855) et enfin grand officier en 1863. Il représentait le canton de Charly au conseil général où il fut élu en 1852 et en 1861. Son nom reste attaché à la restauration de la cathédrale de Laon et l'on peut voir sculptés dans la pierre, sur le sommier de l'arc qui occupe le fond de l'embrasement du portail central les portraits de M. de Neuwerkerke et de l'architecte.
Il aurait été également à l'origine de l'achat de l'immeuble qui abrite la sous-préfecture de Château-Thierry.
Il entre au Sénat en 1864.
Bien que marié à Villiers, on sait qu'il vivait maritalement à Paris avec la princesse Mathilde Laetitia Bonaparte.
L'écho des festivités organisées à Villiers dépassait fréquemment les murs du parc.
Après le décès de ses parents, devenu héritier, il vendra la propriété (en 1864) à son cousin le marquis de Gouy d'Arcy, futur maire de Villiers
En 1870, alors que la France est en guerre, Alfred-Emilien quitte Paris et s'exile volontairement en Italie où il décédera (1891), pratiquement oublié de  Paris et de sa Province.
En 1895, le Comte de Gouy, veuf de Madame la Marquise de Beauvoir, quittera la région après avoir cédé la propriété à la famille Ducreux-Picon qui résidera à Villiers pendant les mois d'été, invitant fréquemment les villageois aux goûters et aux fêtes organisées sur la pelouse à l'entrée du parc.
C'est l'époque de la reconnaissance de l'appellation "Champagne" et le train de vie de nos vignerons va s'améliorer.
En 1914, les Allemands ne resteront que quelques jours dans le village.
Un industriel parisien : Victor Gustave Monfort, acquéreur de la propriété en 1923, cédera par donation en 1928 le château et le parc à la fondation "La Renaissance Sanitaire", oeuvre mutualiste qui, à cette époque, soignait la tuberculose.
Trois grands pavillons vont être construits et des milliers de malades y seront accueillis.
A partir de 1943, des prisonniers reviendront épuisés et meurtris après des mois de captivité.
124 de ces malheureux "morts des suites de guerre" reposent au cimetière communal, dans un ossuaire surmonté d'une stèle, monument qui fut inauguré le 5 novembre 1983.
Devenu centre médico-chirurgical en 1972, l'hôpital, complètement transformé, traite diverses pathologies : appareillage d'amputés, cardiologie, pneumologie, rhumatologie, balnéothérapie, etc.
Parallèlement à la construction du sanatorium dès 1930, en raison de l'augmentation probable de la population scolaire, le Conseil Municipal décide d'exproprier le terrain Monfort, ancien jardin potager du château en vue de construire un groupe mairie-école qui verra le jour en 1938.


D'après l'oeuvre terminée en 1977 de M. André Bocquet, médecin directeur honoraire
du centre médico-chirurgical, "le Château de Villiers saint Denis".

A présent, l'Hôpital Villiers saint Denis s'oriente vers l'accueil des malades atteints de la maladie d'Alzheimer, notamment en hôpital de jour, et vers la gériatrie.

^